Comment conserver le vin ?

Il existe un critère essentiel dans l’appréciation de la qualité du vin : la dégustation. Une fois en bouche, vous saurez sur le coup si votre vin est délicieux ou manque de finesse. On parle ici du moment de la dégustation pour apercevoir la qualité et les conditions de conservation du vin et non de la dégustation lors de son service.

De fait, sachez tout d’abord que la conservation des vins nécessite une condition du milieu particulière et exigeante surtout en ce qui concerne le sol et le climat. Ainsi, si vous ne voulez pas être déçu et conserver les qualités organoleptiques de vos vins, suivez le guide !

Quelles sont les conditions idéales de la conservation du vin ?

La conservation lors de l’élevage du vin

Le travail de la conservation du vin commence au tout début de sa fabrication en l’occurrence lors de l’élevage des vins. Durant cette période, le vin doit tout d’abord faire l’objet de soins attentifs. Trois procédés sont à prendre en compte lors de l’élevage des vins afin de conserver son goût et ses arômes.

L’ouillage qui consiste à mettre à niveau maximal les fûts dans une cave. Il consiste notamment à ajouter du vin afin d’éviter l’oxydation de la surface du vin due à l’absorption ou l’évaporation.

Le soutirage tend à changer le vin de contenant dans le but d’éliminer les particules qui sont déposées au fond. On appelle ces dépôts des lies de vin qui sont des résidus de levures mortes qui constituent notamment des résidus de fermentation.

L’élevage sur lie est une technique qui tend à élever le vin sans pour autant les séparer de ses lies. C’est un travail qui tend à augmenter la densité et l’arôme du vin. Il est à noter qu’on applique surtout cette méthode pour les vins blancs de garde.

La conservation en cuves ou en fûts

Comme le disait Charles-Augustin Sainte-Beuve :  » Les vieux amis sont comme les vieux vins qui, en parlant de leur verdeur gagnent en chaleur suave ». Ainsi, pour augmenter la teneur et les arômes du vin, la conservation se fait aussi lorsque les vins sont mis en cuves ou en fûts. Il consiste à conserver les vins quelques mois dans leur récipient.

En fûts, le vin rouge se conserve particulièrement durant 12 à 24 mois et le vin blanc de 8 à 16 mois. Que demande les amateurs de vins que de boire les grands vins, n’est-ce pas ? En conservant vos vins durant ces délais vous n’aurez que des avantages, car les vins deviendront des grands vins rouges et blancs.

Bon à savoir : Les cuves sont destinées à la fabrication et à la conservation des vins jeunes tandis que les fûts sont destinés à la fabrication et à la conservation des grands vins rouges ou blancs.

La conservation chez soi

Le vin est un produit vivant qui évolue avec le temps. Une fois que vous achetez des vins, sachez qu’il y a une manière de les conserver soigneusement chez vous. Deux règles de base sont à considérer.

Maintenir une température fraîche et constante de 10 à 14 °C pour tous types de vins

Pour tous les types de vin (vins rouges, vins blancs secs, vins rosés, vins doux, le champagne…), vous devez maintenir une température constante de 12 °C tout au long de l’année. Si votre cave à vin respecte bien cette température, les vins pourront bien se conserver et vieillir dans de bonne condition.

Mais il faut noter que la température adéquate dépend du type de vin. Le vin rouge par exemple se conserve mieux entre 14 et 18 °C tandis que le vin blanc entre 8 et 12 °C.

Bon à savoir : Les vins en demi-bouteille vieillissent plus rapidement que les grands flacons. Autrement dit, plus le volume est grand, plus le vieillissement du vin est lent, mais très bénéfique pour son goût et son odeur.

Préserver les vins à l’abri de la lumière, des vibrations et des odeurs

Si vous avez remarqué, les vins sont en général placés dans une cave un peu sombre à l’abri des rayons du soleil. Le but est de garder des conditions de températures et d’humidité optimales pour assurer le vieillissement des vins.

Attention ! Si votre cave est trop chaude, les vins peuvent vieillir trop rapidement ce qui peut endommager les bouchons et laisser des traces de coulure. Par contre, dans le cas où vous constatez que votre cave est trop sèche, pensez à placer un seau d’eau pour apporter un peu d’humidité. Il est à noter que l’hygrométrie idéale serait autour de 70 %. En cas d’accident où votre cave devient trop humide, protégez les étiquettes avec du papier film dans ce cas.

Commentaires récents

    Bachelier Antiquité est votre spécialiste du vin. Contactez-nous pour plus d’informations.